LE TOUCHER OU LE MASSAGE, QU’ELLE IMPORTANCE ?

 

 

Le toucher

 

Le toucher, un de nos cinq sens : le premier à apparaitre semble-t-il.

Il concerne l’ensemble de notre corps.

 

Il est le sens par lequel notre rapport au monde nous « échappe » car nous n’avons pas le temps de placer les filtres mentaux pour en modifier la perception.

C’est pour cela qu’il est un sens très intéressant pour nous révéler à nous même : il va nous apprendre certains blocages inconscients, il va nous faire apparaitre des émotions non prévues, il va nous guider dans nos ressentis et notre rapport au monde à l’instant T.

De par notre histoire, et de part qui nous sommes : chaque parcelle de notre corps peut être reliée à une émotion particulière. Et cette cartographie n’est pas forcément celle du voisin. Elle va aussi évoluer dans le temps en fonction de ce que nous vivons de nouveau en relation avec notre toucher et le monde.

 

De même, normalement, nous avons tous une zone « blanche » : une zone de paix, une zone de notre corps qui n’est relié qu’a un sentiment de sécurité et d’apaisement car cet endroit ne correspond justement pas à des émotions trop fortes.

Cette zone ne sera pas la même pour tous. J’ai longtemps cru que c’était forcément le « hara » des arts martiaux, mais celui-ci concerne l’intérieur du corps.

La zone blanche peut se situer à divers endroits suivant les personnes : lors de ma formation en méditation pleine conscience, nous avons tous cherché notre « zone blanche » : certains l’ont trouvé dans la nuque, d’autre derrière le genou …. Personnellement c’est une zone de ma main.

Certains l’ont trouvé de suite, et d’autres ont mis quelques temps au travers des méditation dites « bodyscan ».

Pour ma part personnelle, la connaissance de cette zone m’a profondément aidée lors de mes hospitalisations. Me concentrer dessus, m’a permis un apaisement non négligeable dans la douleur.

 

Le toucher est un sens très puissant, il n’est pas à négliger : N’oublions pas qu’un bébé non touché meure, Qu’un animal mammifère non touché aussi, il dépérit.

Ce n’est pas anodin, c’est important : nous sommes des êtres fait pour vivre ensemble, pour partager, pour échanger et pour nous toucher.

 

 

Le massage

 

Le massage est un outil qui est donc forcément très puissant. Il peut avoir plusieurs objectifs : la détente, le cocooning, le relâchement musculaire etc ..

Mais son action va aussi concerner nos ressentis du moment, nos émotions, nos blocages.

Certains massés ont des prises de conscience notables lors d’un massage car ils entrent dans cet « état modifié de conscience » qui permet à l’inconscient de remonter des informations.

Le toucher du massage est utile : A delà de se faire « bichonner » il apporte des informations intéressantes sur notre rapport au monde lors de son déroulement.

 

Même un massage de 15 minutes, en habillé :

Je le vois lors de mes interventions en entreprises ! Certaines personnes qui n’ont jamais été massés sont surpris, ils découvrent des zones qui leur provoquent des réactions, qu’elles soient de relâchement ou de défense. Les gens peuvent rapidement partir dans le relâchement complet grâce au toucher posé et sur. Certains peuvent lâcher d’un coup des émotions bloquées, se surprenants eux-mêmes. Certains deviennent silencieux après un massage, centrés sur eux même, ou tellement surpris qu’ils restent sans voix. D’autres vont devenir plus bavards car le toucher aura libéré ce contrôle qu’ils avaient.

Même les personnes qui viennent régulièrement, aucun massage n’est le même car, suivant le jour, le masseur ET le receveur ne sont pas les mêmes. Nous évoluons, et surtout nous sommes en interaction avec le monde, donc notre « état émotionnel » change en fonction de notre environnement du moment.

Ce qui rend chaque massage unique et ce qui donne des informations différentes à la personne qui le reçoit.

 

L’énergétique

 

On me demande souvent : « ils sont énergétiques vos massages ? »

Mais, dans tous les cas, le moindre toucher est énergétique.

Bien sur certains massages ont un protocole qui a pour objectif particulier de faire circuler l’énergie du receveur mais, dans tous les cas : une main sur une épaule est un contact avec de l’énergie, un enfant qui glisse sa main dans la vôtre, c’est un échange d’énergie. Tout contact dans notre quotidien est « énergétique ». Donc, forcément, tout massage aura un impact énergétique.

 

Si nous reprenons la main sur l’épaule : suivant l’intention de la personne qui le fait votre sensation intérieure sera nettement différente. S’il vient pour vous « soumettre « ou vous menacer, cela ne donnera en vous rien de similaire au cas où une personne le fait avec pour objectif de vous réconforter ou de vous faire sentir des sentiments positifs qu’il a envers vous.

 

De même, lors d’un massage, si le masseur n’est pas centré sur son geste et son receveur : la personne massée peut très bien se sentir « abandonnée » car l’énergie du masseur se disperse dans ses pensées parasites et son geste n’apportera plus la même énergie, le même apaisement, le même échange.

 

Un grand classique pour les masseurs est de se retrouver « vidé » après un massage, ou bien de se sentir « pollué ». Ce n’est pas pour rien : le toucher est un échange entre deux personnes : même s’il y en a un qui donne et l’autre qui reçoit, cela reste un échange d’énergie entre deux êtres.

On le voit très bien lorsque l’on caresse nos animaux de compagnie : suivant l’état intérieur de notre animal, le résultat sera nettement différent aussi bien pour l’animal que pour son propriétaire.

C’est pareil entre deux humains ! C’est pour cette raison qu’un masseur va se préparer, qu’il va se concentrer. Il sait qu’il est là pour fournir quelque chose, mais sans, ni se vider, ni se remplir.

Le déroulement d’un massage va donc à lui aussi lui apprendre son rapport au monde dans l’instant, c’est la magie du toucher, chacun apprend sur qui il est dans l’instant.

 

Le toucher, ce révéleur de notre monde intérieur et de notre rapport au monde extérieur.

Il peut provoquer des petits miracles, des relâchements intenses et profonds, un apaisement durable. Il peut aussi nous apprendre que nous sommes sur la défensive, que nous sommes coupés du monde afin de garder « le contrôle ».

 

 

Quelque-soit le message, il peut nous être utile si nous l’écoutons.